Les cérémonies du 11 novembre à l’Ambassade de France de Bangkok.

0
53

Bangkok, ce 11 novembre 2017 : le ciel gris et menaçant de cette fin de mousson semblait bien rappeler à la communauté française, regroupée autour de son Ambassadeur, que l’on commémorait le centenaire de 1917, une année sombre, celle que l’on a surnommée ‘l’année terrible’.

Mais bientôt, la montée éclatante de nos couleurs, le salut des drapeaux, la palette colorée des uniformes, français, thaïlandais et alliés, tous attentifs et recueillis, nous fit penser aussi à cette bouffée d’espérance que l’on vit naître la même année en France : l’internationalisation du conflit, l’arrivée du corps expéditionnaire américain, suivi d’ailleurs du contingent siamois, un espoir nouveau venait faire oublier les carnages guerriers ; à Bangkok aussi, les couleurs et le soleil revinrent sur notre petite assemblée, partageant la ferveur de l’hymne national, entonné par les élèves du Lycée International.

L’Ambassadeur de France, M. Gilles Garachon préside à la cérémonie.

 

Mais aussi, un 11 novembre pas comme les autres pour le Souvenir Français. C’était le jour de l’inauguration de la plaque du Souvenir, après deux longues années d’efforts. Le monument était là, sobre, cadre enfin honorable pour accueillir les noms des onze Français du Siam, partis défendre leur Patrie, de l’autre côté des mers et qui donnèrent leurs jeunes vies pour la défense du sol sacré.

Le monument du Souvenir

De gauche à droite : Christian Chevrier, S.F. Phuket, Lt.-Col. Nadia Percy, Chargée de Défense de l’Ambassade de France en Thaïlande, François Doré, D.G. S.F. de Thaïlande, Claude Jaeck, D.G. S.F. de Chine, devant le monument du Souvenir.

 

L’Ambassadeur de France, rappela leur sacrifice. Il rappela le sacrifice de tant d’hommes pour la liberté. Il se tourna d’abord vers nos amis militaires, dont les coiffures multicolores représentaient tous les corps de nos armées. Pour les remercier, en rappelant comme elles sont nécessaires à la sécurité et à la survie de notre Nation.

Nos amis militaires et le jeune décoré

 

Il se tourna ensuite vers les représentants de nos Alliés, pour leur redire encore que sans eux, nous ne serions pas là pour fêter la date de la Victoire. Et puis vers nos amis Thaïs, qui eux aussi s’engagèrent à nos côtés ; ce fut l’occasion de décorer le jeune lieutenant Warot, brillant St Cyrien, et qui, sa formation accomplie à Bourges avait rejoint les rangs de l’armée thaïlandaise.

Le Lieutenant-Colonel Nadia Percy entourée de nos amis Thaïs.

 

L’Ambassadeur devait ensuite remercier de leur présence les élèves du Lycée Français International de Bangkok en leur rappelant que c’est à eux et à leurs jeunes générations, qu’était confié le flambeau du souvenir et à eux que serait désormais confiée la mission suprême de défendre les valeurs de la Patrie. Accompagné de deux élèves, il déposa ensuite une gerbe devant notre tout nouveau monument du souvenir.

Et le soleil se remit à briller, point final d’une manifestation digne dont le ballet fut remarquablement orchestré par le chef de notre Mission Militaire, le Lieutenant-Colonel Nadia Percy.

L’équipe du S.F. de Thaïlande et nos amis de la Société Bouygues, sans lesquels notre monument n’aurait jamais vu le jour : M. Jean-Marie Verbrugghe, Directeur Régional de Bouygues International et M. Patrick Bard, M.D. de Bouygues-Thaï.

 

François Doré.

Le Souvenir Français de Thaïlande.

 

A NOUS LE SOUVENIR        A EUX L’IMMORTALITÉ

PARTAGER

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE